A propos d’EPSEAL

Les projets Fos-Epseal (2013-2022)

L’équipe Fos EPSEAL travaille depuis 2013 sur les questions de santé environnement dans la zone industrielle de l’étang de Berre. Dans cette perspective, des études qualitatives classiques en sociologie et des méthodologies issues de l’épidémiologie populaire ont été mises en oeuvre dans deux villes du front industriel de la l’étang de Berre : Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis et dans une autre ville située à 30 km de Fos-sur-Mer : Saint Martin de Crau. Ainsi ont été mis en oeuvre la méthodologie EPSEAL (Etude Participative en Santé Environnement Ancrée Localement) qui combine méthodologies quantitative et qualitative afin de produire des connaissances en santé environnementale ancrées localement en associant étroitement les habitants, citoyens et travailleurs des villes étudiées à toutes les étapes de la recherche : de la construction de l’objet scientifique et du questionnaire d’enquête, à l’interprétation des résultats et à la réflexion sur leur utilisation, en passant par l’analyse des données collectées auprès des habitants, jusqu’à la valorisation et la dissémination des résultats. 

En suivant la feuille des route de habitants, citoyens et travailleurs locaux et leur demande sociale, l’équipe a mené successivement plusieurs études :

  • Une enquête sociologique préliminaire entre 2013 et 2014 concernant les mobilisations collectives dans la zone de l’étang de Berre qui consacra la demande sociale d’une étude ancrée localement en santé donnant lieu à une quarantaine d’ateliers.
  • Entre 2015 et 2017, le Volet 1 dans les villes de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis est mis en oeuvre grâce à la méthodologie EPSEAL issue de l’épidémiologie populaire (étude financée sur des fonds confiés à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, Programme national de recherche en environnement santé travail PNR EST de l’ANSES avec le soutien de l’ITMO cancer dans le cadre du plan cancer 2014-2019). L’étude a réalisé des indicateurs de santé déclarée relatif aux pathologies expérimentées et vécues dans les deux villes du front industriel
  • En 2018, un volet est spécialement dédié à la santé des travailleurs de la zone industrielle afin d’élaborer avec ces derniers, des connaissances concernant le fonctionnement professionnel dans la zone industrielle et de décrire les maladies invisibles au tableau des maladies professionnelles (étude financée par la Fondation de France dans le cadre de son appel à projet Santé environnement).
  • Puis, entre 2018 et 2019, le Volet 2 a été réalisé dans la ville de Saint-Martin-de-Crau. Située à 30 km de Fos-sur-Mer, il s’agissait de voir dans quelle mesure une ville n’étant pas située au coeur de la zone industrielle connaissait ou non des processus sanitaires similaires ou proches avec ceux de ses voisines (étude financée sur des fonds confiés à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, Programme national de recherche en environnement santé travail PNR EST de l’ANSES avec le soutien de l’ITMO cancer dans le cadre du plan cancer 2014-2019). Suite à une évaluation réalisée par Santé Publique France, conséquence de la publication du premier rapport citoyen Fos EPSEAL volet 1, l’équipe de Fos EPSEAL a rendu un rapport méthodologique afin de pouvoir expliciter et décrire l’ensemble des procédures méthodologiques employées. Elle a également rendu public une synthèse et un rapport citoyen. 
  • Enfin, durant les années 2020 et 2021, l’équipe s’est attelée à finaliser les résultats qualitatifs et quantitatifs, s’attaquant à de nouveaux traitements statistiques et à une analyse des données qualitatives approfondies grâce à un financement de la Fondation de France (appel à projet Santé environnement 2020). Il s’est agi notamment d’écrire un rapport spécifiquement anthropologique conséquence des 6 années de travail de terrain réalisé dans la zone (étude financée par la fondation de France dans le cadre de l’appel à projet Santé environnement). Les rapports finaux écrits en 2021 seront accessibles en ligne au printemps 2022 à l’occasion de la phase de restitution prévue dans le début du mois de juin.

The Community-Based Participatory Environmental Health survey (CBPEH in English, EPSEAL in French) aims at producing legitimate, robust and relevant knowledge of local interactions between health and environment, by closely engaging the residents of the two towns located in the Gulf of Fos (France), at all research stages : from shaping of the scientific object and survey tool, to results interpretation and reflection on the use thereof, through data analysis, up to dissemination.

This collaborative scientific blog hence plays a crucial role in articulating exchanges between researchers and survey participants, and intends to support, further and expand the process of knowledge co-construction, initiated since 2015.

The  EPSEAL projects are an interdisciplinary research (sociology, anthropology, epidemiology and biostatistics) conducted by a French-US team funded by the French Agency for Food, Environment and Occupational Health and Safety (PNREST Anses, Cancer ITMO AVIESAN, 2014/1/023 and PNREST 2017/1/035), based at Centre Norbert Elias (Marseilles, France).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search